CATTENOM

PROCES EN APPEL A PROPOS DES CASSE SYPHONS  
Le procès en appel concernant l'absence de casse syphons sur les réacteurs 2 et 3 de la centrale s'est tenu ce vendredi 10 février à 9h00 au tribunal d'instance de Metz (voir plus bas la problématique de la plainte déposée par Sortir Du Nucléaire, LNE et Bure Stop auxquelles s'est associé Sortons du Nucléaire Moselle)
 Charlotte Migeon, chargée de la communication au réseau ainsi que des militants de Sortons du Nucléaire Moselle et des militants Allemands anti nucléaires de Trèves étaient présents.
Le délibéré sera rendu le 10 Avril
 

 
OCTOBRE 1986 LA LUTTE EN PHOTO
https://www.a3wsaar.de/aktion/2016-oktober-cattenom-kuehltturmbesetzung/

26 SEPTEMBRE 2016

Un nouvel incident à Cattenom fait craindre le pire:

évacuation partielle


http://paperjam.lu/news/un-nouvel-incident-a-cattenom-fait-craindre-le-pire

JUGEMENT DU TRIBUNAL LE 15 DECEMBRE

 Malheureusement, le Tribunal correctionnel de Thionville a décidé de relaxer EDF dans l'affaire des casse-siphons de la centrale nucléaire de Cattenom. Nous( réseau SDN + LNE = FNE) avons fait appel à titre conservatoire et attendons le jugement pour comprendre cette décision très surprenante au vu du déroulé de l'audience...

AFFAIRE DES CASSE SYPHONS
 Compte-rendu de l’audience du 03/11/15 au Tribunal correctionnel:
EDF a comparu devant le Tribunal correctionnel de Thionville au sujet de l’absence sur deux réacteurs de la centrale nucléaire de Cattenom d’un important dispositif de sûreté, et ce dès leur construction.
En effet, les piscines de combustible des réacteurs 2 et 3 étaient dépourvues d’un dispositif "casse-siphon" destiné à empêcher leur vidange accidentelle en cas de mauvaise manipulation. EDF n’avait découvert leur absence que près de 30 ans après, à l’occasion d’examens de sûreté post-Fukushima. Pendant toute cette période, seule la chance a empêché une telle vidange accidentelle, qui aurait pu mener à la fusion du combustible et à un dégagement de radioactivité dans l’environnement. Par ailleurs, alors que ce type d’anomalie doit être déclaré sans délai, EDF avait mis près d’un mois à le signaler à l’Autorité de sûreté nucléaire, ce qui constitue une infraction.
Deux membres de l’Autorité de sûreté nucléaire et trois représentants d’EDF étaient présents à l’audience.
Lors de celle-ci, le Président du tribunal a indiqué ne pas comprendre pourquoi EDF avait tant tardé à déclarer le problème. Alors qu’EDF niait le caractère d’urgence de la déclaration et affirmait la nécessité d’un temps de "caractérisation", l’Autorité de sûreté nucléaire a souligné que l’anomalie étant particulièrement claire et qu’il n’y avait aucune raison de repousser sa déclaration.
M. Dion, directeur juridique d’EDF, a cherché à minimiser l’importance du dispositif casse-siphon, mais le représentant de l’ASN a bien rappelé l’importance de ce dispositif et le fait qu’il s’agissait de l’élément le plus simple et le plus robuste, mais aussi du seul système de sûreté passif qui permettait d’éviter la vidange des piscines sans qu’il y ait besoin d’une action humaine. Le Président du tribunal a lui-même souligné qu’il s’agissait de l’ultime élément de protection si tous les autres dispositifs faisaient défaut. Alors qu’EDF est censée tirer les enseignements de la catastrophe de Fukushima, comment peut-elle encore nier le rôle d’équipements de sûreté dont l’importance est reconnue par l’ASN ?
Questionnée par le Président du tribunal, qui lui demandait quelles seraient précisément les conséquences d’une vidange qui découvrirait les barres de combustible, le représentant d’EDF a, encore une fois, tenté de minimiser les risques, répondant de manière évasive.
L’affaire a été mise en délibérée et le verdict sera rendu le mardi 15 décembre à 14h.

Audience au Tribunal correctionnel de Thionville
Thionville (57) - Lorraine
Mardi 3 novembre 2015
Le Réseau "Sortir du nucléaire" vous invite à assister à l’audience et vous donne rendez-vous au tribunal à 14h, quai Pierre Marchal à Thionville.
Le 3 novembre sera examinée par le Tribunal correctionnel de Thionville l’affaire des dispositifs casse-siphons découverte en décembre 2011, à la centrale de Cattenom.
Rappel des faits :
Cattenom - Dégradation des dispositions de défense en profondeur
Le site de Cattenom abrite la centrale nucléaire exploitée par EDF dans le département de la Moselle, à 5 km de Thionville. Ce site se trouve à 10 km du Luxembourg et de l’Allemagne.
Le 18 janvier 2012, EDF a déclaré à l’ASN l’absence de dispositif casse-siphon sur les tuyauteries de refroidissement des piscines d’entreposage des combustibles des réacteurs 2 et 3 de la centrale de Cattenom, détectée lors d’un contrôle interne.
Nous avons déposé une citation directe à l’encontre d’EDF. L’audience aura lieu le 3 novembre, à 14h, au Tribunal correctionnel de Thionville.
Pour en savoir plus, consultez notre Juriblog.


LES INCIDENTS SE MULTIPLIENT DANS LA CENTRALE ( juin  2015)
http://loractu.fr/thionville/10336-a-cattenom-les-incidents-se-multiplient-a-la-centrale-nucleaire.html










CATTENOM: UNE DES CENTRALES LES MOINS SURES DE FRANCE (Avril 2015)

 Jeudi 5 Février: La France, mal préparée à un accident.

 http://www.lessentiel.lu/fr/news/france/story/16710951

  Mardi 13 janvier 2015:Encore une panne....

 http://clients.rte-france.com/lang/fr/visiteurs/vie/prod/indisponibilites.jsp?type&detail=EC-EDF-05470-EDF-T-00010767&prodType=-1&numPage=1&nbPage=1&nbParPage=30#lindispo_EC-EDF-05470-EDF-T-00010767

 Plan Luxembourgeois face à une catastrophe 

http://www.lessentiel.lu/ro/news/dossier/cattenom/story/29893617

Un échafaudage par en fumée 

 http://www.lessentiel.lu/fr/news/grande_region/story/29214335

 

Encore une contamination...

Un mois après la contamination de dix salariés de la centrale de Cattenom, un nouvel incident est rendu public ce vendredi par EDF. Selon le communiqué de l’exploitant de la centrale de Moselle, l'incident a été détecté vers 20h30, jeudi, lors d'un contrôle. Quatre salariés, en charge des «travaux de décontamination de la piscine du bâtiment réacteur de l'unité de production n°2» ont été «très légèrement contaminés».
Source : http://www.loractu.fr/thionville/7082-cattenom-quatre-salaries-contamines-a-la-centrale-nucleaire.html

Nucléaire : un tiers du parc connaît des défaillances de sûreté(médiapart du 15/02)

 De l’indépendance de la CLI de Cattenom:
Carrément une publicité EDF dans la lettre de la CLI du 2ème semestre 2013
allez découvrir par ce rapport, l'entreprise française la plus écologique, la plus bienfaitrice de la planète
 Le rapport de Développement Durable du CNPE de Cattenom
* http://www.mediapart.fr/article/offert/7e7523d07102e24d1a7f99ad127ed0a3

2ème incident 2014
 Cattenom encore concernée par de grosses faiblesses
 *http://lorraine.france3.fr/2014/02/02/incident-sans-gravite-la-centrale-de-cattenom-le-reacteur-
 numero-2-l-arret-407523.html                       
1er incident 2014:* 1http://www.lequotidien.lu/region/52286.html     

















* La manifestation du 14 septembre 2013





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire